Projet Montagne d’Ambre

(Non code francaise; not french encoding)
Caméra: Jiøí Bálek
Traduction: Ivo Dobšíèek
Commentaire écrit par:  Pavel Hošek

Madagascar est une terre unique en son genre, dont aucune ne la ressemble sur la planete Terre. Quoiqu’elle se situe pres de la côte africaine, avec l’Afrique elle a peu de chose en commun. Dans la nature humaine, la différence entre les hommes fascine. Vu par le monde entier Madagascar est une ile merveilleuse, admirable et saisissante. En quoi Madagascar est-elle différente de son environ? Peut-etre qu’elle a quelque chose de plus, un caractere qui la distingue des autres pays. 
Certainement. Cette différence qu’elle a, on ne peut pas la trouver ni en Afrique, ni en Asie, en Europe ou Australie, meme en Amérique, ni dans une ile perdue de l’océan. Le trésor, qui a rendu célebre Madagascar dans le monde entier, est la nature. 
Surement, vous objectez cette idée parce que la nature est partout, meme dans ces pays que l’on vient de citer. Mais pour éclaircir citons quelques exemples. Au Tanzania, comme au Kénya, en Ouganda, et meme au Zimbabwe ou au Zaire vous pouvez voir des éléphants. Mais vous ne trouvez nulle part les lémuriens qu’a Madagascar. Elle possede toutes ces créatures, la plupart de ces rares especes végétales. Ce sont les raisons pour lesquelles, Madagascar est une terre exceptionnelle et exceptionnellement belle.  
La nature, toutes les grandes et petites créatures, les énormes et minuscules plantes, forment la plus rare trésor de cette "Grande ile" dans l’Océan indien. Il est indispensable de sauvegarder dans toutes les circonstances le patrimoine naturel. Malgré tout, l’homme se comporte mal envers la nature malgache - envers ce trésor. 
Une grande partie de la foret a été détruite. De nombreuses éspeces animales et végétales sont en voie de disparition. Le trésor des malgaches dégrade lentement et la ruine menace. Il est donc nécessaire de prendre des mesures préventives ou curatives pour réduire l’importance ou les conséquences du dégats. 
En premier lieu, il est nécessaire de proteger le territoire, la ou la nature n’a pas été violée et de la conserver dans son état d’origine, c’est a dire sans intervention manuelle de l’homme. Les endroids devastés doivent etre réformés. Cela nécessite un grand investissement, beaucoup d’effort humain et de temps. Incendier une foret est un oeuvre de quelques heures, en créer dure une dizaine d’année, et ne sera jamais la meme qu’avant. Un arbre abattu doit etre remplace par un autre: c’est l’une des mesures prises destinée a soustraire le déboisement. 
Quoique le gouvernement malgache s’est engagé a soutenir financierement la réduction des dégats forestiers, cela est encore insuffisant. L’intervention de nombreuses institutions internationales pour la réalisation et la subvention des projets est indispensable. WWF - Fonds mondial pour la protection de la nature sauvage - avec le signe panda noir et blanc est l’une des organisations la plus connue, qui aide Madagascar a proteger la nature. Actuellement les spécialistes de WWF sont répartis dans le monde entier. Madagascar est l’u de leur centre d’intéret. Plusieurs filiales sont établies dans les grandes villes dont une a Antsiranana. Jaap Schorl est le responsable de toutes les filiales. Les employés de WWF se penchent sur plusieurs projets. 
 
Jaap Schoorl  
Conseiller  technique  
projet Montagne d´Ambre
Le projet intitulé "Montagne d’Ambre" concerne 4 régions: réserve de la foret d’Abre, réserve d’Ankarana et d’Analamera, ou l’on peut trouver des éspeces végétales et animales endémiques. Nous essayons d’aider les habitants de ces régions de trouver un autre moyen de subsistance et de résoudre leurs problemes. Apres le décret a propos de la réserve naturelle (conservation de la faune et de la flore) a été annoncée une clause interdiction (activités agricole, forestiere susceptible de nuire au développement naturel de la faune et de la flore, et, plus généralement, d’alterer le caractere de la dite réserve. 
 

Les représentants de WWF qui prennent en charge la protection du parc national Montagne d’Ambre tiennent surtout compte de garder la nature en son origine, proteger le territoire, preserver les especes animales (lémuriens) ou végétales en voie de disparition, essayer de controler les touristes (parce que leur présence, souvent peu avertie, augmente les risques courus par la foret du fait de l’homme, par exemple: incendie et dégradation de toutes sortes). 
Au nombre des missions du WWF figurent en particulier celui du reboisement. Principes du projet: travaux de semis, d’entretien et de repiquage dans les pépinieres d’arbres forestiers (environs du parc national), transplantation des jeunes arbres - aptes au boisement dans les pépinieres permanentes: la foret tropicale du Massif d’Ambre.  
 
Francois Ntoehy 
Guide de l´ecotouristique au WWF 
a 
Monsieur Clotaire 
Pepineriste au WWF
Cette parcelle est réservée pour la germination des graines afin de devenir des jeunes semis. Cette graine, que je tiens dans les mains, est destinée a semer.

Une fois la graine enterrée dans la terre, elle commence a germer et un drageon apparait. Des que le semis atteint l’hauteur de 10 cm on le transplante dans une plate-bande. Dans le pot contenant une mélange de terre et de compost (dont les composants sont débris organiques: feuilles mortes, fecales de zébu) est introduit la plante qu’on a retiré de la pépiniere. 
Une fois les plantes mises dans les pots, elles doivent etre installées dans les conditions climatiques locales et transplantées dans une station permanente destinée a boiser (apres avoir atteint l’hauteur de 50 cm). 
L’entretien est indispensable apres la premiere année de transplantation: appliquer le desherbage c’est a dire eliminer les plantes genantes, sarclage (facon culturale traditionnelle) et limiter le developpement de certaines plantes indésirables. Le déplacement d’un lieu humide et ombragé dans un autre, qui est sec et ensoleillé peut nuire le développement des jeunes plantes. Pour diminuer les pertes durant la transplantation, il est nécessaire de respecter certaines regles. 
 
Francois Ntoehy 
Guide de l´ecotouristique au WWF 
et
Monsieur Clotaire 
Pepineriste au WWF
Maintenant on se trouve au Pic Badesse sur un terrain, qui selon le programme de WWF a été reboisé. Avant d’entrer dans les détails, j’aimerais bien faire une récapitulation a propos de la pépiniere située a la Montagne d’Ambre selon les regles d’application générale: récolte des graines, germination et transplantation des jeunes arbres en pépiniere permanente (jeunes arbres ayant un hauteur de 50 cm). Une des activités principales de WWF est le reboisement du terrain.  
 

Maintenant on se trouve au Pic Badesse sur un terrain, qui selon le programme de WWF a été reboisé. Avant d’entrer dans les détails, j’aimerais bien faire une récapitulation a propos de la pépiniere située a la Montagne d’Ambre selon les regles d’application générale: récolte des graines, germination et transplantation des jeunes arbres en pépiniere permanente (jeunes arbres ayant un hauteur de 50 cm). Une des activités principales de WWF est le reboisement du terrain.  
En premier lieu, il faut aménager la parcelle a peupler et de trouver les conditions favorables pour le développement desjeunes arbres. La dimension de la fosse est 60 cm de profoundeur et 60 cm de diametre. L’écartement des jeunes arbres sur les lignes est de l’ordre de 1,1 m. Les plants, que vous voyez ici, ont été transplantés de la pépiniere du parc national. 
La surface déboisée et incendiée ne cesse pas de s’élargir. Les envoyés de WWF ne suffisent pas a accomplir tous les travaux et cherchent des autres moyens pour sauvegarder le patrimoine naturel. Tachent d’expliquer aux habitants de la proximité du parc national le probleme concernant la protection de la nature. Démontrent, pourquoi est-il indispensable de preserver la nature. Toutes ces questions constituent les éléments du projet de boisement. Une coopération entre WWF et l’école de Joffreville, dont Claudine Be est responsable, a été accordée pour le boisement des terrains.  
 
Claudine Be 
Assistante en Education  
du Projet Montagne d´Ambre
Dans cette pépiniere nous travaillons sur le projet Montagne d’Ambre. Toute l’école y participe. Nous montrons aux éleves comment implanter une pépiniere, comment preparer les substrats et les récipients, et enfin comment transplanter les jeunes arbres. Le pépinieriste apprend aux éleves le procédé de base. WWF fournit le material et les plants. L’apparition des parasites nous oblige a protéger les plantes contre les maladies. Notre ingénieur agronome applique la lutte antiparasite en appliquant des pasticides. 
Il y a 3 ans une étroite coopération avec les habitants de Joffreville dans la cadre du projet de Montagne d’Ambre a été signée. Dans le domaine de developpement nous collaborons avec les paysans locaux, et nous efforcons d’améliorer la structure de la culture agricole. Un centre de démonstration a été fondé pour exposer les meilleures variétés de culture. Nous montrons ici par exemple des variétés productives de légumes, y compris la méthode de culture. Dans le cadre du centre de démonstration, notre ingénieur agronome a comme role d’apprendre aux paysans des regles d’application générales (récolte des graines et semences). 
Dans le domaine de formation, nous incitons surtout les juenes a mettre en pratique l’implantation des pépinieres, et surtout l’exploiter dans l’avenir, parce qu’une de notre mission est la réforestation de la région. 
Nous mettons également en cours une instruction pour les adultes. Elle consiste non seulement a leur faire savoir le grand role, que tien la foret mais aussi les convaincre que le maintien des activités traditionnelles agricoles existantes peut nuire au developpement naturel de la faune et de la flore. 
 

Ainsi, le developpement d’un jeune arbre a partir de la germination jusqu’au moment ou il est capable de croitre indépendamment sans l’intervention de l’homme, necessite des travaux préparatoires: 
– semence des graines, en respectant les conditions climatiques locales (humidité suffisante, moins d’insolation c’est a dire une exposition trop brutale des massifs a la lumiere solaire est a eviter); 
– repiquage des semis (les jeunes plantes sont ainsi mieux espacées et les rayons solaires sont intenses); 
– choix des jeunes arbres aptes au boisement. Des qu’ils atteignent l’hauteur de 50 cm, on les transplante dans les pépinieres permanentes; 
– entretien de la végétation (durant 3 - 6 ans). Les cultures en pépinieres sont soumises a des nombreaux aléas (dont il faut garder dans la mesure du possible). 
Ce ne sont pas toutes les jeunes plantes qui survivent. Melgé toutes les sortes de dégats forestiers (destruction totale, sinistres...), pour retrouvert et préserver l’équilibre écologique de la région il faut de dizaine et meme de centaine d’années. 
 
version tcheque et version malgache.

Emission tournée avec la coopération de
WWF Madagaskar
Air Madagaskar

Remerciements a
Jaap Schoorl
Sheila O´Connor
Claudine Be
Pierre Rakotoseheno
François Ntoehy
Solomon Rakotonarivo
Monsieur Clotaire


Zpìt na domovskou stránku Pavla Hoška Zpìt na domovskou stránku Expedice LEMURIA
Domovská stránka Pavla Hoška Domovská stránka Expedice LEMURIA